L’éclairage de la salle de bains

La majorité des salles de bains n’ayant pas de fenêtre, il est donc impossible de négliger l’éclairage. Cette pièce dans laquelle vous passez du temps le matin, prenez soin de vous ou dans laquelle vous décidez de vous détendre a besoin d’un éclairage multiple. L’objectif est d’obtenir un rendu le plus proche possible de celui de la lumière du jour. Comme pour les autres pièces de la maison, il faut donc associer les différents types de sources lumineuses. Quelques règles sont à connaître avant de pouvoir s’amuser avec l’emplacement de votre éclairage ainsi que la forme de celui-ci.

carre06wv

Associer les différents types de sources lumineuses

Dans un premier temps, placez une lampe émettant une lumière diffuse. Si votre salle de bains n’est pas adaptée à une suspension, il est tout à fait possible d’opter pour l’incontournable plafonnier. Seulement, le résultat ne doit pas être trop agressif à l’œil. Préférez donc une lumière jaune et chaude à une lumière froide et blanche pour ne pas être ébloui le matin au réveil. Pensez également à l’éclairage direct. Le but ? Que madame puisse y voir clair lorsqu’elle se maquille, et monsieur, lorsqu’il se rase. Plusieurs solutions s’offrent à vous. Les plus fréquentes sont les spots. On peut aussi opter pour un plafonnier à led pour une finition plus meilleure si on juge la première option inesthétique. On privilégiera aussi la lumière froide produite par les LEDs, plus proche de la lumière extérieure, à celle émise par les halogènes.

Introduire une lumière naturelle

Si votre salle de bains n’est équipée d’aucune sortie vers l’extérieur, elle est ce qu’on appelle une pièce aveugle. Dans ce cas, pour obtenir une luminosité naturelle, la seule solution consiste à ouvrir la pièce aveugle sur une autre pièce suffisamment lumineuse. La pièce aveugle profitera alors de l’éclairage de la seconde pièce. L’ouverture d’une salle de bains sur une chambre permet de cumuler intimité et convivialité.

About marc