Téléassistance : 6 règles pour choisir le bon contrat

Si la téléassistance permet de continuer, malgré la vieillesse ou le handicap, à mener une vie sécurisée chez soi, elle est aussi liée à un contrat. Celui-ci doit être respectueux de son souscripteur en proposant des prestations et des garanties qui ne lui sont pas préjudiciables. Zoom sur les critères clés à prendre en compte pour sélectionner le meilleur contrat de téléassistance…

Lecture de la totalité du contrat avant toute signature

Un contrat est un engagement responsable auprès d’un organisme. Lisez-le dans son intégralité et avec la plus grande attention avant de le signer. Si le texte vous semble illisible, demandez à une personne de confiance de vous le lire. Et si le professionnel insiste pour que vous ne preniez pas connaissance des conditions du contrat qu’il vous propose, fuyez sans regret cette compagnie de téléassistance !

Prendre connaissance des frais cachés

En matière de téléassistance, les publicités mensongères sont hélas légion. En indiquant exclusivement le coût mensuel de l’abonnement, elles ne précisent pas les quelques euros supplémentaires par mois comprenant le prix de l’installation de l’équipement et celui des diverses vérifications de son bon état de marche.

La possibilité de résilier quand bon vous semble

Un contrat de téléassistance fiable doit vous garantir une résiliation à tout moment, sans justifications particulières, ni coûts supplémentaires. Certains contrats abusifs ne permettent leur résiliation que si le bénéficiaire décède ou s’il perd la totalité de ses revenus. D’autres imposent de rembourser dans son intégralité le mois au cours duquel survient son décès. Ces clauses inadmissibles sont à éviter à tout prix !

Durée du contrat et modalités de suspension

Certains contrats présentent une durée indéterminée et une suspension effectuable à tout moment. D’autres ont une durée renouvelable d’un an, suspensible selon les conditions stipulées dans leur contrat. Cette durée étant souvent complexe à déterminer dans le contrat même, n’hésitez pas à poser la question directement au professionnel. Dans tous les cas, privilégiez les contrats d’une durée d’un an et facilement suspensibles. Si vous êtes hospitalisé durant un certain temps, vous pourrez ainsi suspendre votre contrat de téléassistance pendant cette période et éviter ainsi les frais inutiles.

Un délai de 14 jours de rétractation

La majorité des souscriptions de contrats de téléassistance sont effectuées dans le cadre d’un démarchage à domicile. Selon la législation, vous disposez d’un délai de deux semaines pour vous rétracter : « Le consommateur dispose d’un délai de quatorze jours pour exercer son droit de rétractation d’un contrat conclu à distance, à la suite d’un démarchage téléphonique ou hors établissement… » (Article L. 121-21 du Code de la consommation). Le terme « à distance » inclut, bien entendu, les contrats conclus par internet, par téléphone ou par lettre.

Frais de déclenchements d’alerte et d’interventions

Paniquée, une personne en situation d’isolement peut déclencher à maintes reprises son dispositif de téléassistance et appeler inutilement son service. Si ces appels sont surtaxés, les frais peuvent être conséquents pour le bénéficiaire. Prenez connaissance de ce que le contrat stipule en matière de frais de déclenchement d’alerte et d’intervention sur place.

About cocolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *