Immobilier en France : les vendeurs révisent leur prix

Dans le secteur de l’immobilier, l’année 2013 débute avec un net repli des transactions, contraignant souvent les propriétaires à concéder d’importants rabais. L’hypothèse des experts est telle que cette baisse des tarifs pourrait se prolonger dans les prochains mois.

Les prévisions du taux de repli pour 2013

En Île-de-France comme en province, les logements chers payés n’ont plus la cote auprès des acheteurs en 2013. En berne depuis la crise économique, le marché pourrait encore baisser.
Le prix des habitations pourrait s’amoindrir de 5 à 13 %. Les régions phares comme la Provence-Alpes-Côte d’Azur, où les prix ont sans cesse flambé, perdent peu à peu de leur valeur. Seuls les riches étrangers américains ou russes osent désormais acheter les belles villas disposant d’une vue panoramique sur la mer.

Ces logements de prestige sont vendus jusqu’à 46 000 euros le mètre carré notamment à Cannes.

Le scénario se confirme

La disparité du marché, selon les quartiers ou les villes, confirme l’hypothèse avancée par les experts de l’immobilier en France. Dans les autres villes principales de la région PACA comme Marseille ou Montpellier, le recul des prix inquiète les promoteurs. Même dans les quartiers à fort potentiel comme à l’est de Montpellier, hormis le célèbre Port-Marianne, le marché est engourdi. Qui plus est, les maisons neuves construites dans les années 2000 n’intéressent plus les investisseurs. La vente studio montpellier neuf de 25 mètres carrés est aujourd’hui estimée à 2 100 euros le mètre carré, un prix 6 % moins cher qu’auparavant

A la recherche d’un appartement neuf, n’hésitez pas à consulter les pages suivantes

 

About cocolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.